La production alimentaire est au plus bas en #CoréeduNord selon l’#ONU

مشاهدة
أخر تحديث : mercredi 6 mars 2019 - 11:42
La production alimentaire est au plus bas en #CoréeduNord selon l’#ONU

La Corée du Nord a enregistré l’an passé ses pires récoltes en plus de dix ans, ont annoncé mercredi les Nations unies. La production a été plombée par les catastrophes naturelles, un manque de terres arables et une agriculture inefficace

Sous le coup de sévères sanctions de la communauté internationale en raison de ses programmes nucléaire et balistique interdits, le pays souffre de pénuries alimentaires chroniques

Les récoltes de l’an passé se sont élevées à 4,95 millions de tonnes, en baisse de 500’000 tonnes, indiquent les Nations unies dans leur rapport sur les « Besoins et priorités » de 2019

Il s’agit de « la production la plus basse en plus d’une décennie », a déclaré dans un communiqué le coordinateur résident de l’ONU pour le Nord, Tapan Mishra. Cela s’est traduit par un important déficit alimentaire

43%de la population a besoin d’aide humanitaire

Le résultat est que 10,9 millions de personnes en Corée du Nord, soit 43% de la population totale, ont besoin d’une aide humanitaire, soit 600’000 de plus que l’an passé, d’où un risque accru de malnutrition et de maladies

Mais alors que le nombre de personnes ayant besoin d’aide augmente, l’ONU a dû réduire son objectif de personnes à aider de 6 à 3,8 millions, car l’organisation cherche à toucher les personnes les plus dans le besoin

Les financements sont en outre très inférieurs à ce qui serait nécessaire (lire encadré). Tapan Mishra précise que seul 24% de l’argent qui avait été demandé l’an passé a été récolté, ajoutant qu’il s’agissait d’un des plans humanitaires les moins bien financés du monde entier

Le mois dernier, Pyongyang avait indiqué à l’ONU que 1,4 million de tonnes de nourriture allaient lui manquer cette année

Des rendements faibles en Corée du Nord

La Corée du Nord connut une industrialisation rapide après la Guerre de Corée (1950-1953) et fut pendant un temps plus riche que le Sud. L’aide financière de Moscou contribua à contrebalancer la mauvaise gestion

Mais cela prit fin avec l’effondrement de l’Union soviétique, qui fut suivi dans les années 1990 d’une très grave famine

Cet épisode tragique appartient au passé, mais l’agriculture nord-coréenne demeure plombée par le fait que Pyongyang n’ait pas accès aux dernières technologies ou aux engrais: ses rendements sont bien inférieurs aux moyennes mondiales

Il s’agit aussi d’un pays essentiellement montagneux dont 20% seulement des terres sont propices aux cultures

Free Opinions/AFP

رابط مختصر

أضـف تـعـلـيق 0 تـعـلـيـقـات

* الإسم
* البريد الألكتروني
* حقل مطلوب

البريد الالكتروني لن يتم نشره في الموقع

شروط النشر:

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.

ان كل ما يندرج ضمن تعليقات القرّاء لا يعبّر بأي شكل من الأشكال عن آراء اسرة Free Opinions | فضاء الآراء الالكترونية وهي تلزم بمضمونها كاتبها حصرياً.