#US: Un étudiant accusé à tort de vol poursuit Apple pour un milliard de dollars

مشاهدة
أخر تحديث : lundi 29 avril 2019 - 9:58
#US: Un étudiant accusé à tort de vol poursuit Apple pour un milliard de dollars

La technologie de reconnaissance faciale de la marque à la pomme se serait trompée en accusant cet étudiant de New York de vol dans ses magasins, rapporte Bloomberg

La technologie de reconnaissance faciale d’Apple aurait-elle une nouvelle fois montré ses limites ? Un étudiant américain affirme que le système de reconnaissance faciale du géant américain serait à l’origine de son arrestation injustifiée pour vol dans un Apple Store de Boston, rapporte Bloomberg. Ousmane Bah réclame pas moins de 1 milliard de dollars à la marque à la pomme. La plainte a été déposée lundi 22 avril

Étudiant dans une université à New York, Ousmane Bah a reçu une convocation d’une cour de justice de Boston qui l’accuse d’avoir volé pour 1 200 dollars de produits Apple, dont une majorité de stylos de la marque créée par Steve Jobs. D’après lui, il était à Manhattan lorsque les faits se sont produits. Après le premier vol, d’autres réclamations ont été faites par des magasins Apple dans le New Jersey, le Delaware et à New York, accusant de nouveau l’étudiant âgé de 18 ans

Un permis de voiture égaré

Il avait été arrêté en novembre par la police de New York. Les agents avaient avec eux un mandat d’arrêt comprenant une photo du suspect qui n’avait rien à voir avec le visage d’Ousmane Bah. Le jeune étudiant a ensuite affirmé aux enquêteurs avoir perdu son permis dans New York. Le véritable voleur aurait utilisé cette pièce d’identité lors de son arrestation en mai 2018 dans l’Apple Store de Boston. Ousmane Bah est persuadé que le logiciel de reconnaissance faciale d’Apple a ensuite enregistré son visage, le liant à tous les autres délits commis dans les autres magasins du géant américain

Un détective de la police new-yorkaise a pu visionner les images des caméras de vidéosurveillance et a soutenu qu’Ousmane Bah avait été injustement interpellé. Apple a assuré ce mardi qu’il n’utilisait pas son système dans ses magasins. Les accusations contre le jeune homme ont été abandonnées dans le Delaware et l’État de New York alors que l’affaire reste en cours concernant le New Jersey

Des précédents inquiétants

En décembre 2018, des journalistes du magazine américain Forbesavaient réussi à déverrouiller plusieurs smartphones grâce à un visage imprimé en 3D. Les quatre appareils Android avaient pu être débloqués. Seul l’iPhone X avait résisté à la supercherie. Cependant, en Chine, le système d’Apple avait confondu une mère et son fils. Et plusieurs dysfonctionnements du « Face ID » de la marque à la pomme avaient été relevés

Free Opinions via lepoint.fr

رابط مختصر

أضـف تـعـلـيق 0 تـعـلـيـقـات

* الإسم
* البريد الألكتروني
* حقل مطلوب

البريد الالكتروني لن يتم نشره في الموقع

شروط النشر:

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.

ان كل ما يندرج ضمن تعليقات القرّاء لا يعبّر بأي شكل من الأشكال عن آراء اسرة Free Opinions | فضاء الآراء الالكترونية وهي تلزم بمضمونها كاتبها حصرياً.